Publication de l’atlas des Mammifères du Poitou-Charentes

A sa parution prévue pour début 2011, cet ouvrage de 320 pages sera une référence sur l’état des connaissances pour l’ensemble des 96 espèces de mammifères sauvages présents en Poitou-Charentes.

Avec plus de 48 000 données collectées entre 1985 et 2008, c’est une véritable synthèse des connaissances sur cet Ordre qui vous est livrée dans ce livre.
Tous les mammifères sauvages sont concernées par cet inventaire, qu’il s’agisse d’espèces terrestres communes et facilement observables comme le hérisson, ou le chevreuil, d’espèces plus difficiles à observer comme les musaraignes, les mulots ou les mammifères marins, voire des espèces très rares comme le vison d’Europe.
Après une section, en couleur, décrivant la méthodologie employée et la situation géographique du Poitou-Charentes, la majeure partie de cet ouvrage présente pour chaque espèce une monographie illustrée et accompagnée de cartes.

Au format 21 x 29,7 cm, avec 320 pages, plus d’une centaine d’illustrations, cet ouvrage vous sera proposé au prix de 24 € à sa parution prévue en janvier 2011.
Vous pouvez profiter d’un prix préférentiel en souscription à 19 € jusqu’au 15 décembre 2010.

Pour commander ou sosucrire : http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/Publication-atlas-Mammiferes.html

1001 tracteurs …

Plus que toute autre machine, le tracteur a permis le développement de l'agriculture moderne.
Symbole de puissance et d'efficacité, il est devenu le véhicule utilitaire le plus populaire au monde auprès des petits comme des grands. Ce beau livre, illustré de superbes photos, présente mille et un tracteurs, minutieusement décrits, parmi lesquels on peut citer Renault, John Deer, Vierzon ou Massey-Ferguson. Leurs caractéristiques techniques sont soigneusement répertoriées. L'ouvrage retrace l'essor de la motorisation agricole depuis les premiers engins à vapeur jusqu'aux étonnants monstres géants d'aujourd'hui.
Un livre incontournable pour les amateurs de tracteurs !

Udo Paulitz
 
Broché
Paru le : 12/10/2010
Editeur: Terres Editions
ISBN : 978-2-355-30114-8
EAN : 9782355301148
 479 pages
Dimensions : 20cm x 20cm x 3,5cm
 
 
Notre avis : Même si nous préfèrerions voir de bons vieux chevaux de trait,  complices de l'agriculteur, tirer comme autrefois charrues et autres engins sur des parcelles de taille raisonnable, entourées de haies favorables à la conservation de la petite faune de plaine, il faut bien reconnaître que le tracteur est indispensable dans le contexte agricole moderne. Il en va de cet engin comme de l'automobile : des modèle mythiques font la convoitise de collectionneurs ou plus simplement d'admirateurs, et d'autres plus accessibles font le bonheur de passionnés qui retrouvent en lui et sur lui leurs rêves de gamins. Car même pour le citadin, le tracteur est souvent synonyme d'espaces et emblème de la ferme. 1001 tracteurs est une sorte de bible du tracteur. Une partie rédactionnelle fera découvrir au lecteur l'origine et les évolutions du tracteur dans le temps. Le reste de l'ouvrage, illustré abondamment et fort bien documenté, montre par époques, marques et modèles les multiples tracteurs qui ont fait le bonheur de générations de cultivateurs. Des plus anciens aux plus récents, dont certains monstres mécaniques …

Interview de Chanee : Kalaweit a besoin de vous !!!

Le projet Kalaweit a été créé en 1999 pour venir en aide aux gibbons captifs d'Indonésie. L'objectif est de rendre ces gibbons à la vie sauvage après un travail nécessaire de réhabilitation. Ceci se fait à travers une approche globale, avec protection de l'environnement de ces gibbons (création de réserves de la vie sauvage, lutte contre la déforestation) et l'intégration des populations locales à tous les niveaux du projet. Kalaweit gère deux centres (Bornéo et Sumatra), réhabilite actuellement 300 gibbons et siamangs, emploie 50 personnes, vétérinaires et employés.

Nous avons rencontré Aurélien Brulé ("Chanee") lors de son passage à Paris, avant qu'il ne reparte auprès de ses protégés. Ambiance d'un bistrot parisien… un peu surréaliste quand on sait combien il s'est intégré en Indonésie et comment il oeuvre pour la protection de ces primates, mais aussi d'autres espèces et des derniers espaces sauvages et primaires de ces régions.

Chanee nous explique son parcours, les missions de Kalaweit et appelle au soutien de tous ceux qui refusent la disparition des gibbons et de leurs forêts…

Pour aider Chanee et Kalaweit, plusieurs possiblités : devenir "ami" de Kalaweit en faisant une promesse de don de 5 euros par mois, parrainer un gibbon ou un autre animal faisant l'objet d'un projet de réintroduction, ou participer à un programme d'éco-bénévolat sur place.

Tous les renseignements sur le site de Kalaweit : www.kalaweit.org

Cliquez sur la flèche pour écouter l'interview

[audio:http://www.lejournalnature.com/ljnblogmain/audio/101027_chanee_kalaweit.mp3]

Mon Jardin Paradis

Un livre à offrir à tous les amoureux du jardin et de la biodiversité !

Envie de faire de votre jardin un lieu de vie pour la faune sauvage ? Découvrez ce livre ! Il donne les clefs pour faire de votre pelouse fleurie, votre tas de bois, votre mare… un refuge de nature. De bons conseils à suivre et à mettre en oeuvre dans son jardin pour préserver la biodiversité.

L'auteur raconte ses jardins, partage ses secrets pour créer des havres de paix où les animaux se sentent bien. En plus des aménagements, il consacre une partie naturaliste à la faune de nos jardins.

Auteur : Gilles Leblais

Collection : Jardin bio – Jardin bio – Tous pour la planète

Description : 168 pages ; (21 x 21 cm) .

ISBN : 978-2-36098-009-3

Date de parution : 14 octobre 2010

 

Notre avis : Planter une haie, réaliser une mare, laisser un coin de friche ou un muret qui deviendront autant de résidences pour une petite faune souvent méconnue sont autant de sujets développés dans cet ouvrage. On a trop souvent tendance à vouloir créer des jardins "aseptisés" où ne règne nul désordre ou tout au moins tolère-t-on, un "désordre organisé". Or les espaces se réduisant comme peau de chagrin n'offrent plus de nos jours, que ce soit en ville ou plus alarmant en campagne, de lieux propices à la conservation de la petite faune, diurne ou nocturne qui décline inéxorablement. Aura-t-on encore demain la chance de voir ou entendre le hérisson dans sa tournée du soir ? Verra-t-on des grenouilles ailleurs que dans les dessins animés ?
Il est du devoir de chaque amoureux de nature authentique de préserver des zones sauvages dans son jardin. Ce livre sympathique, documenté et illustré guidera les pas du jardinier-naturaliste.

Continuer la lecture

Cahier de Routes Puy de Dôme : Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand est née de l'alliance du feu, de l'eau et de l'air. Bâtie sur une butte volcanique, elle vit au pied du puy de Dôme et du plateau de Gergovie qui vit la victoire des gaulois de Vercingétorix sur les armées de César.
L'ancienne cité a su conserver un aspect un peu médiéval, avec ses pavés, ses fontaines, ses maisons aux linteaux parfois sculptés de surprenantes scènes de la vie quotidienne ou religieuse, ses grilles en fer forgé laissant entrevoir des patios et cours intérieures qui ne semblent pas avoir changé depuis des siècles.
Il fait bon flâner dans le vieux centre de Clermont-Ferrand au cachet médiéval, riche en cafés, salons de thé, restaurants et terrasses où il fait bon s'attarder et faire une pause entre les antiquaires, les bouquinistes et les galeries d'art contemporain.

La cathédrale de pierre noire, au style gothique domine la ville de ses tours de plus de 100 mètres de hauteur, tandis que la basilique à la nef jaune-miel dévoile l'art roman dans toute sa splendeur.

Parcours à découvrir dans le "Cahier de Routes"

SAUVAGES

Les édition Eyrolles et Le Monde de la Photo rééditent "SAUVAGES", le somptueux recueil de photographies de Bruno Calendini consacrées à la faune africaine.

Ces photographies prise en noir et blanc sont le fruit de divers reportages photographiques que B.Calendini a réalisés au Botswana, Kenya, Tanzanie et à Madagascar.

Elles ont été délibérément traitées en sépia pour sensibiliser le public à la fragilité de l'éco-système, comme une manière de monter par anticipation la faune sauvage au travers de photos "jaunies".

Mais c'est également par goût du paradoxe : réaliser des clichés aux teintes d'antan, avec du matériel numérique haut de gamme et sophistiqué.

Bruno Calendini photographie ces animaux à la manière d'un portraitiste, réussissant à ménager des angles inattendus, liés au moment et au comportement de l'animal saisi dans sa vérité.

SAUVAGES rend hommage à la beauté d'une faune naturelle, riche et multiple, mais ô combien fragile, dont l'auteur témoigne au travers de ces images d'une grande intensité.

Notre avis : Un livre indispensable à l'amoureux de la grande faune africaine. Au delà de l'image, c'est un témoignage sur une monde qui s'amenuise et disparait petit à petit. Le photographe animalier sait combien ces clichés ont pu demander d'efforts et de patience. Les passionnés de l'Afrique retrouveront ici l'esprit authentique de ces derniers espaces qui firent rêver des génération d'explorateurs par la pensée. Ce livre n'est pas un "documentaire" et des textes n'y sont insérés qu'en préambule à certains volets. L'image parle d'elle même et joue toute seule son rôle d'ambassadeur du déclin annoncé des grands sanctuaires sauvages.

Editions Eyrolles
format 24×30 cm ; 130 photos ; 160 pages ; 36 € ttc

Paris Sauvage : le livre

Des animaux sauvages en plein Paris !

Le point de départ de cette belle aventure animalière : un lion fièrement captif exposé dans une vitrine. Un intrus… pourtant tellement à sa place. L'idée fait son chemin. L'ours polaire, le zèbre, le tigre, le crocodile, le guépard et bien d'autres encore ont pris Paris pour territoire et investi les hauts lieux de la capitale. Grâce à eux, Paris est devenu le théâtre d'une balade surréaliste, fable urbaine et invitation au rêve. Michel Fraille a réalisé toutes ces photographies sans photomontage. Son travail a été instinctif, rapide, les poses photographiques longues, mais les instants sur les lieux brefs, pas plus de quelques minutes à chaque endroit. L'utilisation quasiment exclusive des seules lumières ambiantes, même de nuit, a rendu la prise de vue parfois difficile, mais elle confère aux images un naturel très…animal.

Notre avis : un très beau livre photo qui invite à la réflexion tout autant qu'il nous surprend par les mises en scène des animaux naturalisés visitant Paris. Ce n'est pas à proprement parler un livre de photographie animalière, car même le taxidermiste le plus doué ne saurait ranimer l'être mort même si son art consiste à lui redonner l'expression de la vie. Mais ces animaux ont ici une expression qui parfois fait douter de immobilité dans l'infini. La qualité photographique est au rendez-vous. Les éclairages urbains deviennent des lunes ou des soleils du petit matin. La pose longue permet le rendu de ces ambiances, de ces atmosphères, et nul éclair de flash n'aurait pu rendre cette douceur ou ces contrastes. Ce livre plaira a tous les passionnés de nature, de photo animalière et de photographie tout court…

Editions du Chêne,
format 203×254, 128 pages, relié sous jaquette.19,90€ ttc
ISBN 9782822301575

Une nouvelle antenne TNT, écologique, et qui fonctionne bien !!!

Notre essai : Lorsque nous avons reçu l'information sur l'existence de cette antenne, la première réflexion fut quelque chose comme: "Encore un truc qui ne donnera rien de plus…". En effet, notre implantation en zone rurale entre deux émetteurs lointains ne favorise guère la réception TNT : écran zébré alternant avec une sorte de mosaïque, ou tout simplement le laconique "pas de signal".  Tout au mieux 3 ou 4 chaînes acceptaient de venir jusqu'à nous. Nous avions pourtant essayé une bonne dizaine d'antennes, en espérant à chaque fois que le modèle "super-amplifié" à l'emballage alléchant ferait l'affaire. A chaque fois ce fut le même scénario : retour pour remboursement… Et nous commencions à nous faire une raison et à penser "satellite".  Nous pensions rencontrer le même échec avec l'antenne qu'Antengrin nous proposait d'essayer. Notre surprise fut d'envergure dès que le décodeur eut fini de rechercher les stations. La liste qui jusqu'alors était bien maigre affichait cette fois bon nombre de chaînes, et l'écran était correct, sans sautes ni interruptions. Et pourtant l'antenne était simplement posée sur le meuble télé, en intérieur.

Quand on a le bon, on veut l'excellent !!!  Séduits par le premier essai, nous avons cherché à améliorer encore la réception pour parfaire la qualité d'affichage de quelques chaînes encore un peu timides… L'antenne n'étant pas alimentée par le secteur, et constituée d'un solide boitier scellé et assez esthétique, nous n'avons pas eu de réticence à la faire passer par la fenêtre (au sens propre du terme…) et à la fixer sur la poutre en chêne constituant le linteau. Le câble étant assez long, blindé et terminé par une fiche de type F vissée, il suffisait de le connecter à un câble plat "passe-fenêtre" et de terminer par un second câble arrivant au décodeur. L'objet étant de la même couleur que le bois se mariait bien avec l'environnement, contrairement aux expériences antérieurs d'antennes métal ou en plastique bien visible. Et surtout le système de fixation fourni s'avérait très pratique pour l'installation et l'orientation. Quant à la réception, plus aucune zébrure, plus de chaînes manquantes, plus besoin de retourner 20 fois l'antenne pour essayer de capter un signal. Et çà, çà change la vie du téléspectateur !!!

Autre point décisif : l'antenne n'ayant pas besoin d'alimentation, l'impact environnement dû à la fabrication ainsi que le coût de recyclage sont bien inférieurs à ceux des équipements classiques. Fabriquée en France, elle favorise nos emplois (tant pis pour les chinois…) et ne consomme rien en transport d'import !.

Du coup, on la garde !!!

Les infos sur cette antenne qui sera prochainement disponible chez plusieurs distributeurs (à suivre sur le site du fabricant) :

D'ici quelques temps, les émissions de TV hertziennes auront vécu, laissant place aux nouvelles technologie et à la Télévision Numérique Terrestre. Face à une forte demande des consommateurs pour capter les chaines TV de la TNT, Antengrin a conçu avec l’appui de la Région Ile de France*, la première antenne TNT révolutionnaire écologique qui ne nécessite aucune source d’énergie. De fabrication 100 % française, cette antenne avec un design novateur constitue une réelle alternative aux antennes « râteaux ». Une nouvelle antenne TNT à utiliser sans modération !

Une nouvelle génération d’antenne TNT écologique

Fabriquée avec des matériaux naturels et écologiques, cette antenne TNT est respectueuse de l’environnement. Grâce à sa base réalisée en bois composite (30% de bois et le reste de résine), elle protège tous les utilisateurs contre la foudre.
C'est une antenne passive de nouvelle génération. Elle  ne consomme aucune énergie et ne peut pas tomber en panne. L'absence d'alimentation électrique et le traitement anti UV lui assurent une durée de vie idéale et permettent de l'installer à l'extérieur où elle ne craindra pas les aléas de la météo et fera face à toutes les  intempéries : pluie, vent, neige…

Une excellente performance de réception, suffisamment rare sur le marché pour être saluée.

L’antenne TNT de Antengrin assure la réception exceptionnelle des signaux. C’est une antenne aux performances naturelles. La puissance des signaux reçus est optimisée, sans avoir besoin de recourir à un amplificateur alimenté par le secteur. Sa puissance nominale lui donne de meilleurs résultats que beaucoup d'antennes actives courantes amplifiées.

Une antenne TNT au design novateur

La nouvelle antenne TNT est facile à prendre en main et ultra légère. Grâce à sa couleur cuivrée, elle se fond dans tous les décors, de l’habitation moderne à l’habitation classique en toute simplicité. De forme rectangulaire, l’antenne TNT prend un minimum de place contrairement aux antennes « râteaux », très lourdes et compliquées à installer.

Une utilisation «in & out»

Très pratique, cette antenne TNT peut être utilisée dans une maison comme dans un appartement. Simple à installer, il suffit de la brancher (Plug and Play) pour la faire fonctionner et capter toutes les chaînes de la TNT désirées. Elle peut être installée n’importe où : sur un mur, un balcon, un mât ou simplement posée sur un meuble grâce aux accessoires fournis avec l’antenne (équerre avec brides de fixation sur mât ou poteau, pieds,…).

                                                         


Caractéristiques :

  • Dimensions : 222 X 115 X 90 mm
  • Poids : 420 gr
  • Garantie deux ans
  • Prix de vente conseillé : 52,90 euros
  • Disponible en octobre
  • www.antengrin.com

Cahier de routes Puy-de-Dôme : l’Aventure Michelin

Au coeur de Clermont-Ferrand, l’ « Aventure Michelin » propose au visiteur un fantastique voyage dans plus de 120 ans d’histoire. Ce voyage dans le temps n’est pas seulement celui de la marque. C’est une exploration des inventions qui ont jalonné le parcours de la mobilité tout au long du siècle dernier. Des premiers pneumatiques pour vélos jusqu’aux pneus équipant la navette spatiale, c’est toute une épopée industrielle, humaine et sociale qui se dévoile au visiteur. Bibendum côtoie le « poilu » de 14-18, la micheline de Madagascar parcourt tout le hall sous les ailes du Bréguet XIV. Une expostion permanente de pièces remarquables à tous points de vue permet de comprendre et de retracer l’évolution des techniques de la route, du rail et de l’air.

L’Aventure Michelin fait l’objet du premier chapitre du « Cahier de Routes Puy-de-Dôme ». Avec toutes les explications sur cette extraordinaire réalisation.

.

.

Cliquez sur la flèche ci-dessous pour écouter l’interview de Blandine Leconte, Responsable de l’Aventure Michelin en charge du patrimoine.

[audio:100928_0056_BLeconte_Aventure_Michelin.mp3]

.

.

No comment : Pas de pénurie de carburant…

Week-end du 17 Octobre. Les politiques rassurent :

Il n'y a pas de risques de pénurie d'ici 15 jours…  A peine 100 stations en rupture…  Des stocks importants…

Mais sur le terrain, témoignage… quelques stations au coeur de la Seine-Maritime sur une distance de 20 km.