L’océan, le climat et nous

L'océan, le climat et nous
un équilibre fragile ?
Édouard Bard (Dir.)
 
COLLECTION         « Beaux Livres »
ISBN 13 : 978-2-7465-0531-5        
Le 13 avril 2011 en librairie
Prix : 35 €
 
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
Format :   230 X 275 mm, reliure sous jaquette
Nombre de pages : 168 pages en couleurs (110 photos)
 

L’OUVRAGE
Avec le changement climatique en cours, le comportement des océans (70 % de la surface de notre planète) se modifie : réchauffement, fonte des glaces, acidification, montée des eaux… Quels en seront les impacts sur les sociétés humaines ?
Tout est lié, les êtres humains et leur milieu, les continents et l’océan, l’air et l’eau, les espèces vivantes et les paramètres physiques qui déterminent l’état de l’environnement.
« L’océan doit être préservé dans sa stabilité, localement et globalement. Non seulement parce qu’il est beau, sublime et féerique, mais surtout car la survie de nos sociétés en dépend. » Édouard Bard.
Ce très beau livre accompagne l’exposition «L'océan, le climat et nous : un équilibre fragile? » qui se tiendra à la Cité des sciences et de l’industrie à partir du 6 avril 2011 dont Edouard Bard est également le commissaire scientifique.
 
L’AUTEUR
Édouard Bard, membre de l’Académie des sciences, est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Évolution du climat et de l'océan » et directeur adjoint du Centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences de l’environnement (Cerege) à Aix-en-Provence.
Herlé Mercier est océanographe et directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, Laboratoire de physique des océans (CNRS, Ifremer, IRD, UBO), Ifremer centre de Bretagne, Plouzané.
Anny Cazenave,membre de l’Académie des sciences, est spécialiste des sciences de la planète, Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos, CNRS/Cnes/IRD/Université Toulouse III).
Étienne Berthier est glaciologue au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos/CNRS/Cnes/IRD/Université Toulouse III).
Laurent Bopp est océanographe-climatologue et chercheur au CNRS au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement de l’Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL).
Alexandre Magnan est chercheur « Vulnérabilité et adaptation au changement climatique » à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri, Sciences Po).