Catégories

Le Réseau-Cétacés – L’Appel pour les Baleines

Réseau-Cétacés existe depuis 1989 et c’est l’une des principales sources d’informations mise à la disposition du public concernant les Cétacés. Scientifiques, étudiants, associations, pouvoirs publics, médias, personnalités du monde de la mer et passionnés de toutes sortes font partie de ce réseau.

En plus de sa mission d’information, Réseau-Cétacés s’implique également de manière active dans la protection des Cétacés, et ce par le biais d’un travail en collaboration avec le monde entier destiné à faire rebondir l’information et à mobiliser le public.

www.reseaucetaces.fr

Ses actions sont entre autres :

  • d’intervenir dans les réunions internationales, auprès des médias, des collectivités etc… pour mobiliser l’opinion lorsqu’une menace pèse sur les Cétacés ou leur environnement ou afin de diffuser une information importante .

  • de mettre sur pied des campagnes afin de convaincre les gouvernements de renoncer aux pêches non sélectives et de soutenir des programmes de pêche en harmonie avec le milieu marin.

  • de mettre en place un réseau informatif afin de dénoncer les conditions de captivité des Cétacés dans le but de mettre un terme définitif à leur capture et d’obtenir la fermeture ou la reconversion des delphinariums et la remise en liberté des dauphins, orques, marsouins, bélugas… captifs.

  • de mettre en place un plan d’action afin de lutter contre les massacres de Cétacés perpétués notamment au Japon et au Pérou.

  • le suivi régulier des deux dauphins ambassadeurs, Dony/Randy & Jean-Floc’h, et la diffusion de l’information à leur sujet au public et aux autorités.

A l’origine du Réseau Cétacés, l’appel pour les baleines il y a presque 20 ans de celà :

L’Appel pour les Baleines a été lancé en Novembre 1989 par les fondateurs de Réseau-Cétacés, Katia Kanas et Hugo Verlomme. Un grand coup de coeur, coup de gueule, pour sauver ce qui restait de nos cousins marins. Cet appel a eu un retentissement auquel personne ne s’attendait, signé par plus de 10 000 personnes en France, en Belgique et en Suisse, il a donné naissance à tout un mouvement. C’est le tout premier réseau, la première maille qui nous ait mené jusqu’ici…

Aujourd’hui, alors que certains se prennent parfois à douter de l’utilité d’un tel combat, Réseau- Cétacés vous restitue ce texte fondateur. Ce texte signé par près de 150 personnalités scientifiques, politiques et artistiques demande l’arrêt de la chasse baleinière commerciale et l’interdiction des filets dérivants.

L’Appel pour les Baleines et la liste des signataires seront remis au Premier Ministre Michel Rocard, au ministre de l’environnement Brice Lalonde, au Commissaire Européen des Pêches à Bruxelles Manuel Marin, aux délégués de la Commission Baleinière Internationale, et enfin aux députés de l’Assemblée Nationale au cours de l’année 1990. Cette même année est née l’idée d’une association “Réseau-Cétacés” pour continuer à transmettre des informations à la suite de cet appel.

LES RESULTATS OBTENUS A LA DATE DU 31 JUILLET 1990 :

Commission Baleinière Internationale :

La 42ème réunion annuelle de la CBI s’est tenue à Noordwijk, Pays-Bas, du 2 au 6 Juillet 1990 et 29 pays y étaient représentés. Le moratoire indéfini sur la chasse baleinière commerciale, qui devait entrer en vigueur en 1986 et être évalué cette année-là, n’a pas été levé malgré les requêtes des trois derniers pays chasseurs (Japon, Norvège et Islande).

Pour la première fois, la délégation française était constituée non seulement d’un représentant du ministère de la mer, mais aussi d’un représentant du ministère de l’environnement et d’un représentant du ministère des affaires étrangères.

La position de la France, définie au plus haut niveau, a été déterminante.

Les filets dérivants:

L’Appel pour les Baleines a largement contribué à faire connaître ce fléau et le ministère de l’environnement s’est saisi du dossier jusqu’alors uniquement géré par les services du ministère de la mer.

Il existe deux types de filets dérivants :

1- Les grands filets pélagiques, utilisés par les flottes japonaises, coréennes et taiwanaises dans le Pacifique. Ces filets qui peuvent atteindre une longueur de 120 kilomètres, tuent “accidentellement” plusieurs centaines de milliers de cétacés et un million d’oiseaux chaque année. La Convention de Wellington, signée par Michel Rocard lui-même, interdit l’accès des flottes utilisant des filets de plus de 2,5 km dans les eaux territoriales des pays présents dans le Pacifique. Par ailleurs, une résolution adoptée en décembre 1989 par les Nations Unies prévoit l’interdiction totale de ces filets dans le Pacifique fin 1992. La france a également soutenu cette résolution.

2- Les filets dérivants employés par les Italiens, les Espagnols et les Français en Méditerannée et en Atlantique, dont la longueur varie de 2 à 15 kilomètres. Les flottes espagnoles qui pêchent l’espadon causent la mort annuelle d’au moins 7 000 dauphins en Méditerranée. Quand aux flottes de pêche françaises opérant dans le Golfe de Gascogne (filets dérivants, mais aussi chaluts de surface), elles sont responsables d’une augmentation dramatique du nombre d’échouages de dauphins sur nos côtes. En mars 1990, le Commissaire des Pêches de la CEE, Monsieur Manuel Marin, a proposé l’interdiction des filets dérivants dans les eaux de la CEE. Mais le lobby des pêcheurs français a réussi à étouffer le débat…


APPEL POUR LES BALEINES

LA MER SE TROUVE EN CE MOMENT-MÊME CONFRONTEE A UN GENOCIDE UNIQUE DANS SON HISTOIRE. LOIN DES YEUX ET DES CAMERAS, DES POPULATIONS ENTIERES DE BALEINES ET DE DAUPHINS SONT ANEANTIES.

D’immenses filets dérivants sont en train de désertifier radicalement des régions entières de la mer, dans le Pacifique, l’Atlantique et plus récemment, en Méditerranée où l’arrivée de ces filets constitue une catastrophe pour les derniers cétacés.

 

Chaque jour, dans l’Est du Pacifique tropical, des centaines de dauphins meurent dans les filets des thoniers.

En Juillet 1990, la Commission Baleinière Internationale devra évaluer les résultats du moratoire sur la chasse commerciale, adopté sous l’impulsion de la France en 1982. Il n’est pas impossible que, sous la pression des Japonais et des Norvégiens, le moratoire soit levé et que la chasse reprenne de plus belle.

NOUS DEMANDONS AUX INSTANCES CONCERNEES, NATIONALES ET INTERNATIONALES, DE PRENDRE D’ URGENCE LES MESURES ADEQUATES POUR LA PROTECTION DES CETACES, ET EN PARTICULIER :

– Interdire l’usage des filets dérivants et les captures de dauphins par les flottes thonières.

– Inclure dans la Convention Baleinière Internationale tous les cétacés susceptibles d’être chassés.

– Maintenir un moratoire total sur la chasse baleinière commerciale.


Personnalités signataires de l’Appel pour les Baleines

Jean-Louis ACCARIAS (Editions L’Originel), Philippe ACCARIAS (Studio Hana), Dr Pierre ADLER (médecin), Ruth ADLER (sculpteur), Catherine AGA KHAN (Fondation Bellerive) , Prince Saddrudin AGA KHAN (Fondation Bellerive), Luc D’ALLESSANDRO (producteur), Didier ANGER (député européen), Robert Anselin (député), Année ANGEVIN (peintre), Anita ASSAL (cinéaste), Olivier AUBRAIS (Groupe Mammologique Normand), Pierre AUCANTE (reporter), Pr Pierre AUGIER (CERIMER), Charles AZNAVOUR, Brigitte BARDOT, Bernard BENSON (philosophe), Dr Pierre BENSOUSSAN (psychiatre), Henri BERSINGER ( Le Dauphiné Libéré), Luc BESSON (cinéaste), Michel BEUCHER (Les Verts), Huguette BOUCHARDEAU (députée), Jacky BONNEMAINS (Robin des Bois), Alain BOUGRAIN DUBOURG (journaliste), Nicolai BOZONIN (cinéaste), Dr BRISSAUD (neurologue), Jacques BROSSE (écrivain), Alain CARIGNON ( député maire de Grenoble), Georges de CAUNES (écrivain), Roland CARRAZ (ancien ministre), Claude CELLIER (banquier), Olivier CHAPUIS (Voiles et Voiliers), Jacotte CHOLLET (compositeur), Franck CHARREIRE (guide cétologue), Bill CLARK (Friends of Animals), Julien CLERC, Yves COCHET (député européen), Anne COLLET (Muséum Océanographique de La Rochelle), Bruno CONGAR (dessinateur), Loic CORRE (architecte), Alain CORROLER (Neptune Yachting), Henri DELAUZE (COMEX), Philippe DJIAN (écrivain), Carlos DOLTO, Pr Jean DORST (de l’Institut), Jean-Charles DURAND (L’Ami des Jardins), Jean DUTOURD ( de l’Académie Française), Francis ESMENARD (Albin Michel), Jean-Louis ETIENNE ( explorateur), Laurent FABIUS ( Président de l’Assemblée), Yvon FAUCONNIER (navigateur), Solange FERNEX ( député européenne), Gildas FLAHAUT (peintre), FOLON, Bernard GARDETTE (COMEX), Alain GAUTIER (navigateur), Olivier GERMAIN-THOMAS (journaliste), Bernard GIRAUDEAU, Laurent GIRAULT (dessinateur), Henri GOETSCHY (Sénateur du Haut-Rhin), Marilyse de la GRANGE (journaliste), Benoite GROULT (écrivain), Michel GUILLOU (dessinateur), Paul GUIMARD (écrivain),Robert HAINARD (sculpteur, écrivain), Jeanne HELY (Gallimard), Alain HERVE (écrivain), John HUDSON (cinéaste), Simone JACQUEMARD (écrivain), Nicolle JALLY (Quetzalcoatl), Claire JOANNY (députée européenne), Philippe KOLEBKA (peintre), Henri LABORIT (biologiste), Jacques LACARRIERE (écrivain), ANNE de LA CELLE (journaliste), Catherine LACROIX-PELLETIER (Association Globi), Laurent LAFFONT (éditeur), Robert LAFFONT, Jacques LANZMANN (écrivain), Yves LA PRAIRIE (océanographe), Nicole LATTES (éditeur), YVES LE GAL (Laboratoire Maritime de Concarneau), Marie-Noëlle LIENEMANN (députée), Alika LINDBERGH (Eurogroup for Animal Welfare), Arnaud LIZOP (avocat), Jean-Marie MADDEDDU (comédien), Michel MAGRAS (protection de la nature à Saint-Barthélémy), Alain et Chantal MAMOU MANI (consultants), Henri MANGUY (Nitassinan), Jeanne MANSON (chanteuse), MARCELINO (poète), Anne MASSOT (attachée de presse), Raoul MATTA (peintre), Sylvie MAYER (Parti Communiste Français), Anne et Krov MENUHIN (cinéastes sous-marins), Jules MERLEAU-PONTY, Georges MESMIN (Assemblée Nationale), Loic MICHEL (30 Millions d’Amis), MICHKA (écrivain), Pierre MOINOT (de l’Académie Française), Bernard MOITESSIER, Xavier MONBAILLIU (Medmaravis), Yves le MONNIER (compositeur), Gérard MONNIER-BESOMBES (député européen), Théodore MONOD (de l’Académie des Sciences), Pierre MONSAINGEON (architecte), Comte et Comtesse de MONSPREY, Hélène MOREL (Lattès), Edwige et Edgar MORIN (sociologue), Karin MUNDT (Editions Terre Vivante), Jean-François NOBLET (écologiste), Marie-Paule NOUGARET (journaliste), Alain OTTAVY (A.M.I Genève), Yves PACCALET (Fondation Cousteau), Rémy PARMENTIER (Greenpeace), Pierre PELLERIN (écrivain), Abbé Jacques PEROTTI, Jacques PERRY (écrivain), Roger PIC (journaliste), Jacques PRADEL (journaliste), Philippe POUPON (navigateur), Henri QUEFFELEC (écrivain), Michel RAGON (écrivain), Hubert REEVES (astrophysicien), Frederic ROSSIF (cinéaste), Yvette ROUDY (députée maire de Lisieux), Jacques ROUGERIE (architecte), Francis RYCK (écrivain), Robert SABATIER (écrivain), Jean SABLON (cahnteur), SAMIVEL (écrivain), Pierre SAMUEL (Les Amis de La Terre), Maurice SCHUMANN (de l’Académie Française), SELIGMAN (député européen), SOCIETE NATIONALE POUR LA DEFENSE DES ANIMAUX, SOGYAL RIMPOCHE (lama tibétain), Maurice SOUTIF (Géo), Eric TABARLY (navigateur), Jean-Marie TARRAGONI (SOS Grand Bleu), Jean-Yves TERLAIN (navigateur), Mikis THEODORAKIS (compositeur), Catherine TRAUTMANN (maire de Strasbourg), P-A ULLMO (Lattès), Jean-Luc VAN DEN HEEDE (navigateur), Antoine Veil, René VESTRI (Conseiller Général des Alpes-Maritimes), André VOISIN (écrivain), Dominique VOYNET (secrétaire des Verts au Parlement Européen), Antoine WAECHTER (député européen), Lilianne WICHENE ( Solidarité Dauphins), Elisabeth WIENER (comédienne), Jean-Pierre WORMS (député à l’Assemblée Nationale), Iannis XENAKIS (compositeur), Rika ZARAI, Adrien ZEMSKI (philosophe), Jacqueline ZITRONE.

WordPress Video Lightbox Plugin